4 stratégies de gamification pour une meilleure productivité

Vous souhaitez mettre en place une stratégie de gamification efficace en faisant un minimum d’effort ? C’est possible !

blog

Certaines stratégies de gamification peuvent être mises en place en très peu de temps et avoir un impact énorme pour votre business !

 

Nous étudierons ici 4 stratégies qui ont fait leurs preuves et comment elles fonctionnent.

 

Des techniques évidentes comme les niveaux et les classements, et deux autres moins perceptibles : les tutoriels et le retour instantanné !

 

Mais commencons par le commencement :

1. Les niveaux

 

Les niveaux sont un élément de jeu qui malgré leur aspect simpliste résultent d’une profonde réflexion.

 

Qu’est-ce que les niveaux ?

 

Les niveaux représentent des seuils d’expérience. Ils sont atteints en fonction de facteurs qui diffèrent d’une stratégie à l’autre. Il peut s’agir d’une série d’actions à réaliser comme d’une accumulation de points d’expérience.

 

Le passage au niveau supérieur permet dans un premier temps de montrer aux utilisateurs une montée en compétences. Ils indiquent à l’utilisateur son évolution dans l’application.

 

Ils incitent les utilisateurs à aller toujours plus loin pour atteindre le niveau maximal.

 

Comment fonctionnent les niveaux ?

 

Dans une stratégie de gamification optimale, les niveaux permettent de découper les actions de l’utilisateur en fonction de leur difficulté. Les niveaux impliquent donc une hiérarchisation des actions possibles pour l’utilisateur.

 

Dans un cadre d’entreprise, il peut donc s’agir des tâches qu’un collaborateur doit effectuer.

 

Chaque employé aura donc une liste précise d’actions ou de missions à effectuer.

 

Ces tâches seront organisées en fonction de leur difficulté, permettant ainsi à chacun d’avoir une liste de tâches adaptée à ses capacités.

 

En fonction de son évolution au sein de l’entreprise il pourra gagner des niveaux lui permettant d’accéder à des tâches plus compliquées et souvent plus importantes.

 

Bien mis en place, les employés auront donc envie d’aller toujours plus loin dans les niveaux et donc acquérir un maximum de compétences pour effectuer des tâches plus importantes.

 

Un exemple simple

 

LinkedIn a très bien utilisé ce concept avec sa ‘’force de profil’’ (anciennement jauge de force du profil).

 

Avez-vous déjà vu cet indicateur sur votre profil ?

 

 

 

 

Avec cette technique LinkedIn a réussi à récupérer toujours plus d’informations sur nous, les utilisateurs.

 

Avouez que vous avez tous voulu atteindre ce niveau d’expert, non ? Merci à la gamification !

2. Les retours instantanés (fast feedback)

 

Les retours instantanés sont un élément crucial d’une stratégie de gamification. Ils répondent à la technique : ‘’ une action entraîne une réaction ‘’.

 

Qu’est-ce que les retours instantanés ?

 

Les retours instantanés sont généralement des effets visuels permettant d’indiquer quelque chose à un utilisateur.

 

Si un utilisateur passe sur un call-to-action (pousser l’utilisateur à l’action, généralement avec un bouton), une animation peut être mise en place pour indiquer à l’utilisateur qu’il s’agit bien d’un bouton.

 

Un nouvel effet visuel pourra être utilisé pour indiquer à l’utilisateur qu’il a bien cliqué sur le bouton.

 

Il s’agit donc d’une indication permettant de guider l’utilisateur à travers l’application.

 

Comment fonctionnent les retours instantanés ?

 

Une mise en place efficace de cette stratégie de gamification sera l’utilisation judicieuse des retours instantanés. En priorisant certaines actions, il est possible de mener l’utilisateur là où l'on veut qu’il aille.

 

Pour un site internet, il peut s’agir du taux de transformation du site.

 

S’il s’agit d’un site e-commerce vendant un produit précis, on pourra guider l’utilisateur vers des arguments de vente pour l’amener ensuite vers le call-to-action d’achat.

 

Ainsi on peut optimiser notre tunnel d’achat en plaçant des retours instantanés aux endroits les plus stratégiques du site.

 

Qui n’a jamais rêvé de contrôler le parcours de son utilisateur ? Surement pas vous, et c’est maintenant possible !

 

Un exemple simple

 

Prenons un exemple que vous connaissez désormais tous, notre blog.

 

Sur la première partie de l’exemple, vous voyez la page d’accueil du site.

 

L’action que vous voulez réaliser : vous inscrire à notre newsletter pour vous délectez de tous nos nouveaux articles !

 

 

Une fois votre email inscrit, vous cliquez sur le call-to-action ‘’s’inscrire’’ et vous découvrez (sur l’image ci-dessous) notre retour instantané qui vous informera que vous êtes déjà inscrit sur notre blog.

 

Ainsi vous avez directement une information sur l’action que vous avez faite.

 

 

 

Si vous n’étiez pas inscrit, vous verrez indiqué que la suite des opérations ce trouve dans votre boîte mail.

 

Avec ce retour instantané, nous vous guidons directement vers la partie intéressante de ce processus. A savoir, être sur de ne jamais rater nos articles !

 

3. Les classements

 

Les classements sont un des éléments les plus utilisés en gamification.

 

Qu’est-ce que les classements ?

 

Vous connaissez très certainement la défintion d'un classement. Notons juste qu'il s'agira principalement dans notre cas d'un classement de score.

 

L’idée étant que chaque utilisateur puisse avoir accès à ce ou ces classement(s), lui permettant de se situer par rapport aux autres utilisateurs.

 

Comment fonctionnent les classements ?

 

Ils utilisent une autre stratégie de gamification : le challenge (mettre les utilisateurs en rivalité).

 

Les utilisateurs vont donc vouloir se dépasser pour accéder à la première place du classement.

 

Attention cependant à utiliser les tableaux de scores intelligemment.

 

Pourquoi ?

 

Car ils peuvent aussi démotiver les utilisateurs. Si un utilisateur reste toujours dans les dernières places du classement, il peut lâcher prise en se disant qu’il n’accédera jamais au haut du classement.

 

Il ne faut pas laisser tomber cette stratégie pour autant. Des techniques permettent de palier à ce problème.

 

Par exemple en utilisant plusieurs tableaux de scores et en ne que montrant le ou les tableau(x) de scores pour le(s)quel(s) l’utilisateur a des chances d’être bien classé.

 

Un exemple simple

 

L’application Nike+ a très bien intégré le principe de tableau de score.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, sur votre compte, vous accéder à deux tableaux différents.

Le premier vous classe parmi vos amis, en fonction du nombre d’amis que vous avez, il est plus ou moins simple d’accéder au top du classement.

 

 

Dans le second tableau, vous êtes ordonné par localisation, la ville où vous vous trouvez en l’occurrence.

Dans ce deuxième tableau, il est bien plus difficile d’atteindre le haut du classement car le nombre de personnes présentes dans ce tableau est beaucoup plus important que dans le premier.

 

4. Les tutoriels

 

Il s’agit d’un concept utilisé depuis de très nombreuses années. Il a atteint le maximum de ses possibilités grâce au jeu.

 

Qu’est-ce que les tutoriels ?

 

Un tutoriel est une aide permettant à l’utilisateur d'apprendre à manier une application.

 

Comment fonctionnent les tutoriels ?

 

L’utilisation d’un tutoriel dans une application a un double intérêt.

 

Il permet dans un premier temps d’expliquer les bases de l’utilisation d’une application et d’aider à utiliser les fonctionnalités complexes.

 

Dans un second temps, il peut être couplé à une autre stratégie de gamification : la contrainte, pour pousser l’utilisateur à utiliser les fonctionnalités que vous souhaitez faire découvrir ou tester.

 

Un exemple simple

 

Pour le dernier exemple, nous allons voir un serious game dont le but est d’apprendre à développer par le jeu.

 

On retrouve (sur les images ci-dessous) une utilisation des tutoriels couplée à la technique de contrainte.

 

Les flèches jaunes que l’on retrouve sur chaque capture d’écran indiquent à l’utilisateur quoi faire, tout en le poussant à cliquer ici et pas autre part (contrainte).

 

Ces simples flèches guident l’utilisateur dans ses débuts sur la plate-forme tout en le motivant à démarrer l’apprentissage pour le faire utiliser l’application.

 

 

La fin du tutoriel (ici un parcours de flèches) se termine en cliquant sur le call-to-action ‘’jouer’’ qui lance l’utilisateur dans l’utilisation de la plateforme.

 

On voit donc bien le double intérêt du tutoriel :

      - Guider l’utilisateur pour une utilisation correcte de la plateforme.

      - Ne pas perdre les éventuels utilisateurs qui auraient pu être perdu sans cela , et donc quitter la plateforme.

Vous avez une minute de plus ?